FRENG

Étapes 2021

Le parcours 2021 dans son intégralité


Pour sa 52e édition, La Solitaire du Figaro 2021 voit grand et dévoile un parcours ambitieux


Quatre étapes, un tracé de presque 2 500 milles alternant chevauchées hauturières et flirts côtiers sous haute tension.


De Loire-Atlantique (Saint-Nazaire) à Lorient


Le plus long chapitre du parcours, 689 milles


​Une fois l’embouchure de la Loire saluée, les marins mettront le cap sur Lorient et la fidèle Région Bretagne pour le plus long chapitre du parcours, 689 milles, et un grand triangle dans le Golfe de Gascogne, via BXA et une cardinale à laisser à tribord devant La Corogne. « Ce choix de tracé permet de faire le Golfe dans toute sa longueur, avec très peu de marques à respecter. Il présente également l’avantage d’être lancé dans un sens comme dans l’autre en fonction des conditions. Ce sera un très gros morceau d’entrée de jeu ! », avise Francis Le Goff.


De Lorient à Fécamp


Avant d’aller goûter l’accueil normand, il faudra avaler 490 milles


Après une relâche dans le port morbihannais qui n’avait pas accueilli la course depuis 2009, les marins pointeront leurs étraves vers Fécamp, une première en plus de 50 années d’existence de cette grande classique et une rencontre attendue avec ce port qui a marqué les grandes heures des plus impressionnantes confrontations des trimarans Orma. Mais avant d’aller goûter l’accueil normand, il leur faudra avaler 490 milles en passant par le plateau de Rochebonne, la pointe Bretagne et le Cotentin… Un grand classique de La Solitaire du Figaro qui regorge de pièges, de passages à niveau, fait généralement le bonheur des observateurs et met les nerfs des marins à rude épreuve.


De Fécamp à la Baie de Morlaix


624 milles en domptant les baies piégeuses et les effets de sites


Depuis les falaises normandes, impossible ensuite de ne pas envisager une traversée de la Manche pour aller jouer le long des côtes anglaises et surtout, autre grande première, aller virer une marque à Saint-Gowan, à la sortir du canal de Bristol, avant une arrivée en Baie de Morlaix. « Les concurrents feront une première traversée de La Manche en respectant la cardinale South Pullar, à l’est de l’île de Wight, à l’atterrissage sur les côtes anglaises, cap ensuite sur Land’s End, puis l’île Lundy et la marque de Saint-Gowan en mer Celtique, avant une descente vers les Scilly, détaille le directeur de course. Tous les ingrédients anglais seront réunis : les baies piégeuses, les effets de sites et un beau segment pour finir ».


De la Baie de Morlaix à la Loire-Atlantique (Saint-Nazaire)


Via l’Irlande et le Fastnet, 685 milles pour achever cette 52e édition


Enfin, comme un clin d’œil à Armel Le Cléac’h, tenant du titre et triple vainqueur, le départ de la quatrième et dernière étape sera donné dans son jardin de la Baie de Morlaix, pour un retour à Saint-Nazaire, port qui l’avait sacré l’année passée… via l’Irlande et le Fastnet pour une Solitaire du Figaro complète, riche, exigeante, enthousiasmante !