top of page

📈 INFOGRAPHIE BILAN

Dernière mise à jour : 24 avr.




Véritable succès médiatique et populaire, la course reine du Championnat de France Elite de Course au Large, organisée par OC Sport Pen Duick, affiche un bilan positif sur le plan sportif et RSE. Un succès salué par l’ensemble de ses acteurs, des marins aux partenaires, à commencer par Paprec, Partenaire Titre de l’épreuve et le Département de Loire-Atlantique, son Partenaire Majeur.

Ici naissent les légendes : la baseline de La Solitaire du Figaro Paprec s’est une nouvelle fois vérifiée sur l’édition 2023 de la course, aussi exigeante qu’engagée, palpitante que cruelle aussi, parfois. « Comme chaque année, La Solitaire du Figaro Paprec a trouvé son public, contribué à faire éclore des marins d’exception et à forger certains des plus grands talents de la course au large. L’édition 2023 a été particulièrement âpre et a mis à mal les marins. Mais c’est dans ces conditions que ces derniers s’expriment le mieux et que les plus talentueux réunissent à sortir du lot », résume Joseph Bizard, Directeur Général OC Sport Pen Duick.


Un bilan sportif positif

Un beau parcours en trois étapes engagées et exigeantes ; quatre escales ; 32 skippers, du suspens; des rebondissements mais aussi et surtout un magnifique vainqueur en la personne de Corentin Horeau (Banque Populaire) : tous les ingrédients étaient réunis pour faire de l’édition 2023 de La Solitaire du Figaro Paprec un grand millésime. « Chez Paprec, nous sommes très heureux de cette première édition comme partenaire titre. Cette dernière a été très riche avec 32 compétiteurs et compétitrices de nombreuses nationalités différentes, et un tiers de bizuths ! Elle a rempli toutes ses promesses. Exigeante, elle s’est tenue dans des conditions difficiles, avec une mer d’huile, des vents contraires… et a demandé à toutes et tous d’aller puiser dans des ressources inexplorées et de faire preuve de combativité », commente Sébastien Petithuguenin, Directeur Général du groupe Paprec. Avant d’ajouter : « Elle a tenu les aficionados en haleine avec des combats parfois très serrés. Elle a montré des remontadas spectaculaires : Corentin Horeau n’était en effet que 15ème à l’issue de la première étape. Elle a tenu son rôle de course illustre dans la méritocratie à la française : à armes égales, des bizuths ont su prendre leur place face à des marins chevronnés. Le premier bizuth, par exemple, Victor Le Pape (Région Bretagne - CMB Espoir) est 9e au classement général. La prochaine édition permettra également de voir des novices arriver sur le circuit sur laquelle les concurrents sont attendus nombreux ! »

Un succès populaire, une belle fête territoriale


La Solitaire du Figaro Paprec a posé ses valises dans quatre villes cette année : Caen (Calvados), Kinsale (Irlande), Baie de Morlaix (Région Bretagne, Finistère) et Piriac-sur-Mer (Loire-Atlantique). Dans chacune des trois villes françaises, le village de course a accueilli gratuitement néophytes et passionnés dont 1500 scolaires, venus nombreux pour admirer les bateaux, rencontrer les marins et profiter des animations proposées pendant 14 jours par les partenaires de la course et les exposants. Nouveauté cette année : 300 visites de Figaro BENETEAU 3 ont été proposées au grand public. A Caen, ville hôte du Grand Départ de la 54e édition La Solitaire du Figaro Paprec, plus de 3000 spectateurs ont assisté à la Grande Parade le long du Canal de Caen à la mer. « Cette édition a été un succès quant aux publics que nous avons réussi à adresser sur les villages de course, en particulier les scolaires à qui nous voulons transmettre notre passion pour la voile », souligne Joseph Bizard.


Le Grand Final de la course, jugé à Piriac-sur-Mer pour la première fois, a lui aussi été synonyme de découverte et de partage, comme l’explique Louise Pahun, vice-présidente Sports solidaires, responsables et activités de pleine nature : « en mettant le cap sur Piriac-sur-Mer, nous avions fait le choix d’une destination inédite pour cette nouvelle édition de la Solitaire du Figaro Paprec en Loire-Atlantique. Le public a tout de suite répondu présent, goûtant à la diversité des animations proposées et à l’attention permanente à l’environnement. Parmi les 16 000 personnes que nous y avons croisé je retiens d’abord la belle diversité des publics : ici l’émotion d’une famille qui découvrait pour la première fois « en vrai » le bateau avec l’animation sportive départementale, là le dialogue avec ce marin en retraite sur le stand du Département ou encore l’enthousiasme d’une classe de collégiens de découvrir la mer autrement. C’est bien comme cela que nous voulons ensemble vivre le sport ! »

A noter que quelque 25 000 joueurs ont participé à la course sur Virtual Regatta Offshore, Jeu Officiel de La Solitaire du Figaro Paprec.

L’empreinte carbone de la course réduite de 13%

Engagé en matière de RSE, OC Sport Pen Duick a challengé avec succès ses pratiques pour réduire son impact. « La Solitaire du Figaro Paprec, que nous avons bâtie encore davantage avec nos partenaires et les collectivités, est une course qui évolue avec son temps. Nous avions initié l’an dernier une démarche concrète de réduction des gaz à effet de serre. Nous avons poursuivi avec succès nos efforts, soutenus par des actions concrètes et continues, dont la réalisation du bilan carbone de l’évènement pour la deuxième année consécutive. Nous nous félicitons de pouvoir travailler collectivement à en faire un évènement plus durable. Cette réussite démontre une nouvelle fois qu’il n’y a pas de grands projets qui ne se fassent en commun », se félicite Joseph Bizard.


OC Sport Pen Duick avait choisi Wings of the Ocean comme ONG Partenaire de la 54e édition. Présente sur les trois villages de course, dont celui de Piriac-sur-Mer (Loire Atlantique), éco-labellisé par le réseau REEVE, cette dernière a sensibilisé plus de 2200 visiteurs à la protection des océans sur son stand de 25 m2 mis à disposition par OC Sport Pen Duick et communiqué sur ses actions auprès d’un large public.


Cette année, l’empreinte carbone de la course a été évaluée à 417 tonnes de CO2e, soit 13% de moins que l’édition 2022. Grâce à la mise en place d’un plan de contribution carbone 100% local, 43% de l’empreinte carbone de l’évènement, soit 181 tonnes de CO2e, ont été compensés auprès d’Agoterra (ex-TerraTerre). Dans ce cadre, la contribution carbone de la course (+28% vs 2022) a permis de soutenir un agriculteur normand dans sa transition vers une agriculture plus durable. Un bilan RSE positif pour OC Sport Pen Duick, qui souhaite poursuivre sa transition vers un évènement plus durable.


Des retombées médiatiques en hausse (chiffres clefs)

- 17 millions d’euros d’équivalent d’achat d’espace publicitaire

- 3060 retombées médias (+76%) dont 394 articles de presse, 2424 articles web, 150 sujets radios et 92 sujets TV

- 9,5 millions d’impressions sur les réseaux sociaux (+28% vs 2022)

- 685 000 pages vues sur le nouveau site Internet de la course

- 820 000 pages vues sur la cartographie

- 117 000 téléspectateurs sur France 3 Bretagne, Pays de la Loire et Normandie pour le Grand Départ


Rendez-vous en 2024 pour la 55e édition de La Solitaire du Figaro Paprec et L'Étape by La Solitaire !


Mots-clés :

Comments