top of page

Une troisième Manche avant la Mer Celtique

Cette nuit, sur les coups des 1h15, il y a eu de l’agitation dans l’air au passage de la Jument des Héaux de Bréhat. Avec du vent mollissant et une bascule de courant, tous les ingrédients étaient réunis pour que le passage de la dernière marque avant le Fastnet soit le théâtre d’une belle foire d’empoigne. Et donne lieu à un beau regroupement général.


Aux premières lueurs du jour, Basile Bourgnon (Edenred) et Guillaume Pirouelle (Région Normandie) ouvrent la marche. Le leader d’hier a en effet vu sa belle avance fondre après avoir perdu 7 minutes, en début de soirée, pour se dégager d’un casier à Guernesey. En dépit de cet épisode, il n’a en rien perdu de sa superbe. Et se positionne toujours comme l’un des grands animateurs aux avant-postes, progressant au pas de deux avec son jeune comparse, toujours dans les bons coups. Ce duo de tête est suivi par une jolie clique de concurrents bien de le match, à l’image de Corentin Horeau (Banque Populaire), Loïs Berrehar (Skipper Macif 2022), et tous ceux qui méritent d’occuper le top ten, dont chaque place se dispute avec un bel acharnement.


Alors que le jour se lève sous la grisaille ce mardi matin, tout ce beau monde fait cap au nord-ouest, en direction de Land’s End. C’est parti pour une troisième traversée de la Manche, qui débute à toute petite cadence. Au chapitre de la météo, le vent très instable faiblissant au large des côtes Nord de la Bretagne revient doucement par l’Ouest. Mais rien est acquis au regard de conditions très incertaines. Les solitaires ne devront pas manquer d’inspiration dans le choix de leurs trajectoires pour remonter chez les Anglais, et poursuivre en Mer Celtique…




Les mots à la VHF : 🎙

Corentin Horeau (Banque Populaire) : « Du prés, du près, du près… en encore du près ! »

« Cette nuit on est arrivée sous spi aux Héaux de Bréhat. Quand je suis passé avec les premiers bateaux, il n’y avait pas encore de courant, donc ça allait. Mais on vu des bateaux et des trajectoires dans tous les sens. C’était marrant, même si cela ne m’a pas trop souri jusqu’aux Sept Iles. Mais là, ça va mieux, je me suis remis à l’endroit. Il ne pleut pas, il ne fait pas trop froid et j’ai pu enchaîner des petites siestes. C’est parti pour la grande traversée, d’abord Land’s End et ensuite Fastnet. Du prés, du près, du près… en encore du près ! Maintenant qu’on a touché du vent à l’Ouest, on a une petite rotation à droite à aller chercher chez nos amis Anglais. Pour l’instant, on est plutôt en avance sur les routages, c’est plutôt pas mal. Après Land’s End, il faudra choisir son camp pour monter en Irlande. Cela vanter assez technique, j’espère qu’on aura une bonne météo de l’organisation parce que la météo du départ est un peu obsolète. Il y aura des options en mer d’Irlande. Je suis en bonne compagnie avec le reste de la flotte sous le vent. Je navigue pas très bien, mais je suis content d’être dans le bon paquet pour sauver les meubles. Ça va, ça vient… et ce n’est pas fini cette histoire ! »


Gaston Morvan (Région Bretagne - CMB Performance) : « j’ai bien aimé le petit jeu dans les cailloux »

« On a eu un bon bord de glisse pour arriver à la Jument des Héaux, avec le courant on savait que cela allait être un peu dur au ras des cailloux. Il y a eu pas mal de virements et de recalages. Mais c’était un bon moment ce passage cette nuit. J’ai bien aimé le petit jeu dans les cailloux, et là je suis un bon paquet, bien placé pour la suite, à un mille de Basile (Bourgnon) et Guillaume (Pirouelle). Après la marque, on a dû lutter quelques heures face au courant ; et là c’est la renverse (vers 7h). Cela va faire du bien. Après être resté près des côtes pour se protéger du courant contraire, on va pourvoir enfin mettre mettre le cap sur l’Angleterre et traverser la Manche. Il va y avoir encore du jeu avec un passage de front, une dorsale à négocier, des choix de virements à placer, et le passage des DST au niveau des Scilly. Le menu sera varié avec aussi une dépression et un peu de vent sur la fin. »



©Alexis Courcoux

Comments