top of page

LE PARCOURS OFFICIEL 2023

Dernière mise à jour : 4 août 2023

Le parcours de la 54e édition de La Solitaire du Figaro, qui se jouera en trois actes du 27 août au 13 septembre prochains, a été dévoilé ce mardi après-midi à l’Hôtel du Département de Loire-Atlantique à Nantes. Au menu de la course reine du Championnat de France Elite de Course au Large : 1.850 milles nautiques en trois étapes monuments entre Caen (Calvados) et Piriac-sur-Mer (Loire-Atlantique) en passant par Kinsale (Irlande) et la Baie de Morlaix (Finistère). Des étapes engagées avec une escale à l’étranger, qui offriront des conditions et des terrains de jeux variés à la trentaine de concurrents attendus.


Manche, mer Celtique, mer d’Irlande, mer d’Iroise, golfe de gascogne :


La Solitaire du Figaro 2023 s’annonce palpitante cette année, avec trois grosses étapes qui permettront aux marins d’exprimer toute l’étendue de leur talent. Et qui leur feront chacune passer quatre nuits en mer. « Nous avons conservé l’ADN de la course avec des terrains de jeux variés. Après un début en Manche au départ de la Ville de Caen, les Figaristes sillonneront quasi l’ensemble des mers avoisinantes avec des étapes alliant navigation côtière et hauturière, à l’instar de la première, indique Yann Chateau, directeur de course de La Solitaire du Figaro. La course retournera pour la première fois post-Covid à l’étranger ». A noter que les sprints intermédiaires, lancés en 2022, seront reconduits cette année. Le premier marin à franchir la porte définie pour chacune des trois étapes bénéficiera d’une bonification de 5 minutes. Le second et le troisième se verront quant à eux gratifier respectivement de 3 minutes et 1 minute.


CAP SUR KINSALE, QUI ACCUEILLERA LA COURSE POUR LA 21e FOIS DE SON HISTOIRE

Après avoir quitté la Ville de Caen, qui accueillera pour la troisième fois le Grand Départ de la course après l’avoir fait avec succès en 2004 et 2007, les concurrents entreront rapidement dans le vif du sujet avec un début de parcours côtier très technique. Au menu : une première marque de parcours aux îles Saint-Marcouf à laisser à tribord suivie par une traversée de la Manche vers l’île de Wight et deux waypoints : la Nab Tower située à l’est de Wight et les Needles Fairway, à l’ouest de l’île, où se jouera le premier sprint intermédiaire. « Le contournement de l’île de Wight, soit par le Solent anglais soit par l’extérieur en fonction du courant et de la stratégie de chacun, pourra ouvrir le jeu », indique Yann Château. La flotte traversera une seconde fois la Manche en direction de Bréhat avec un nouveau choix tactique à faire au niveau de Guernesey en fonction des renverses de courant et des prévisions météo, avant de faire un long bord pour aller chercher le Fastnet puis de se diriger vers Kinsale, une grande classique qui accueillera pour la 21e fois La Solitaire du Figaro ». La concentration sera de mise jusqu’à l’arrivée, le relief des côtes irlandaises et les différentes pointes pouvant créer des effets de sites.


UNE SECONDE ÉTAPE INÉDITE ENTRE KINSALE ET LA BAIE DE MORLAIX VIA L’ÎLE DE MAN

Une seconde étape inédite entre Kinsale et la Baie de Morlaix via l’île de Man La Solitaire mettra ensuite le cap sur la Région Bretagne et plus particulièrement sur la Baie de Morlaix , qui accueillera les Figaristes pour la 5e fois de son histoire, avec un unique waypoint à l’île de Man et un sprint intermédiaire jugé à Chicken Rock. « Cette étape inédite a été souvent programmée mais jamais réalisée. L’expérience de la 3e étape de l’édition 2022 a montré que les bateaux sont très marins et peuvent supporter des conditions météo fortes. Ce parcours est donc réalisable en septembre, avance Yann Château. C’est une étape que l’on pourrait considérer comme côtière sachant que la Mer d’Irlande n’est pas très large. Il y a des bancs de sable, beaucoup de bateaux de pêche et des pointes à passer ». L’autre difficulté du parcours : la gestion du courant au passage de Land’s End, la pointe sud-ouest de l’Angleterre. Et la fatigue accumulée par les marins avant d’arriver aux abords des côtes bretonnes, après une étape qui va demander une vigilance de tous les instants.


UN FINSIH À PIRIAC-SUR-MER, EN LOIRE ATLANTIQUE

Partenaire Majeur de l’épreuve, le Département de Loire-Atlantique accueillera cette année l’arrivée de La Solitaire du Figaro dans une ville-hôte inédite : Piriac-sur-Mer. La dernière étape, qui arrivera une nouvelle fois dans la Région des Pays de la Loire, sera plutôt inscrite sous le signe de l’hauturier. La première marque de parcours à la Chaussée de Sein permettra d’ouvrir le jeu dès le début en Mer d’Iroise avec des choix à faire entre autres entre le chenal du Four et le passage de Fromveur, avant un double golfe de gascogne via une bouée au large de Gijón, qui fera également office de porte pour le troisième sprint intermédiaire. « Cette étape peut-être assez piégeuse sachant qu’à cette époque-là, il peut y avoir des dorsales anticycloniques dans le golfe de gascogne avec des trous de souris pour passer à travers », indique Yann Château. Une étape sur laquelle la flotte devrait être plus étalée que sur la deuxième étape et les écarts potentiels plus grands. L’arrivée sur Piriac-sur-Mer, où les marins seront célébrés comme il se doit, sera quant à elle un peu technique avec le plateau du Four, les zones interdites et les dévents potentiels d’îles.


Avec ce parcours adapté aux Figaro BENETEAU 3 ainsi qu’aux attentes des marins et des villes-escales qui contribueront largement à faire de la course une belle fête populaire à terre, cette 54e édition de La Solitaire du Figaro s’annonce comme un excellent millésime !

 

LE PARCOURS EN BREF


◻️ Étape #1 Caen – Kinsale : 610 milles nautiques Départ le 27 août (arrivée prévue le 30 août)


◻️ Étape #2 Kinsale – Baie de Morlaix : 630 milles nautiques Départ le 3 septembre (arrivée prévue le 6 septembre)


◻️ Étape #3 Baie de Morlaix – Piriac-sur-Mer : 620 milles nautiques Départ le 10 septembre (arrivée prévue le 13 septembre)

 

ILS ONT DIT :


“Partenaire Majeur de la Solitaire du Figaro, le Département Loire-Atlantique réserve aux concurrentes et concurrents de cette 54e édition et à tous les amoureux de la voile de vivre un final inédit jusqu’à Piriac-sur-Mer, magnifique cité portuaire de caractère. Ce grand rendez-vous des courses au large, dont l’exigence sportive a fait la renommée, est aussi l’occasion de partager notre attachement à la mer : l’océan n’est pas un terrain de jeu, c’est d’abord une ressource vitale pour notre planète ! Notre avenir dépend de notre détermination à le protéger. Avec tous les participants de cette magnifique compétition, ce choix d’un sport solidaire et responsable est notre première boussole.” Louise PAHUN, Vice-présidente du Département de Loire-Atlantique, sports solidaires et responsables, activités de pleine nature.


“Le Groupe Figaro est particulièrement fier de faire partie de la grande famille de La Solitaire du Figaro. Nous voulons remercier tout particulièrement le Groupe Paprec qui est extrêmement investi dans le monde de la voile et qui est notre Partenaire Principal. Nous remercions également le Département de Loire Atlantique et toutes les villes qui accueilleront les coureurs et les organisateurs. Un grand merci également à nos amis d’OC Sport Pen Duick, à la direction de course, à la classe Figaro et aux grands héros de l’événement : les skippers qui vivront de grandes aventures et nous serons là en tant que média pour les mettre en valeur sur tous nos supports” Éric SAVANT-ROS, Vice Président de Figaro Nautisme


“C’est un parcours magnifique et original qui attend les coureurs. Le départ à Caen, ville chargée d’histoire puis le passage en Irlande qui redonne à la course sa dimension internationale et son ancrage dans la culture celtique. Enfin les deux dernières étapes dans les territoires traditionnels de la Solitaire du Figaro. L’édition 2023 sera passionnante ! “ Thibault PETITHUGUENIN - Responsable communication internationale et Responsable sponsoring sportif mécénat


“La 54e édition de La Solitaire du Figaro, fidèle à l’ADN de la course avec trois étapes longues, rudes et adaptées au Figaro BENETEAU 3, s’annonce très bien. Nous nous réjouissons que la course reine du Championnat de France Elite de Course au Large renoue cette année avec la tradition qui a fait une partie de son succès avec une escale à l’étranger, à Kinsale. Sur le plan sportif, le jeu s’annonce très ouvert avec des parcours variés, en adéquation avec les attentes d’une trentaine de solitaires attendus cette année. Nous avons hâte de nous rendre dans chacune des villes-escales, retenues pour leur engagement à faire rayonner la course sur leurs territoires respectifs et à proposer des animations à tous les publics” Joseph BIZARD : Directeur Général d’OC SPORT PEN DUICK

“Accueillir la Solitaire du Figaro représente une magnifique opportunité. C’est l’occasion pour nous de réaffirmer l’identité maritime de Caen avec son port en centre-ville et le littoral à seulement 15 minutes. Un atout dont très peu d’agglomérations de près de 300 000 habitants disposent. Chaque année, nous accueillons une grande compétition sportive nationale ou internationale. Avec la Solitaire du Figaro à Caen en 2023, nous ne dérogerons pas à cette règle.” Joël BRUNEAU, Maire de Caen


“Partenaire fidèle d’OC Sport-Pen Duick, la Bretagne accueillera cette année encore la Solitaire du Figaro sur son littoral ; et c’est dans le port du Bloscon à Roscoff que les compétiteurs jetteront l’ancre à leur retour d’Irlande. Propriétaire de cet équipement, la Région a à cœur de tout mettre en œuvre, aux côtés des collectivités partenaires, pour que l’escale bretonne se déroule au mieux, tant pour les skippers que pour les visiteurs. À tous les concurrents, je souhaite la plus belle des courses mais je veux saluer et encourager plus particulièrement les plus jeunes pour qui la Solitaire du Figaro constitue un exceptionnel défi à la fois sportif et humain. Je leur souhaite de s’inscrire dans le sillage de Tom Laperche, vainqueur en septembre 2022 sur Région Bretagne-CMB Performance. “ Loïg CHESNAIS-GIRARD, Président de la Région Bretagne


“La CCI métropolitaine Bretagne ouest est fière d’accueillir dans sa Baie de Morlaix et pour la 5e fois, une étape de La Solitaire du Figaro. C’est précisément au port de plaisance de Roscoff Bloscon - un équipement qu’elle a conçu en 2012 et dont elle assure la gestion pour le compte de la Région Bretagne - que cette étape aura lieu du 6 au 10 septembre prochains. La CCI et ses partenaires, collectivités territoriales et acteurs du nautisme, en profiteront pour valoriser la Baie de Morlaix sur les plans sportif, économique et touristique. “ Jean-Paul CHAPALAIN, Président de la CCI métropolitaine Bretagne ouest, délégation de Morlaix

“Les Pays de la Loire, terre d’accueil des grands événements sportifs. Pour la 6e édition consécutive, les Pays de la Loire accueilleront avec fierté la Solitaire du Figaro. La Région des Pays de la Loire a choisi d’être partenaire officiel de cette ambitieuse course au large et porteuse de valeurs fortes. La mer et le sport font partie de l’ADN des Pays de la Loire, 1re région de France en termes de grands évènements nautiques, et qui compte plus de 300 000 pratiquants de sports nautiques, en amateur ou en haut niveau. D’ores et déjà, nous nous réjouissons de cette 54e édition qui offrira un spectacle époustouflant aux amateurs d’aventure du monde entier !” Christelle MORANÇAIS, Présidente de la Région des Pays de la Loire


« Les Piriacais sont fiers d’accueillir la finale de la Solitaire du Figaro. Piriac-sur-Mer, est une Petite Cité de Caractère reconnue pour ses attraits touristiques mais surtout pour son potentiel nautique, grâce notamment à sa situation géographique, son port et à son école de voile, de renommés nationales. Lorsqu’il nous a été proposé d’accueillir cette prestigieuse course, répondant à nos convictions environnementales, nous n’avons pu qu’accepter. Occasion unique de mettre en valeur notre belle Presqu’île guérandaise. » Jean-Claude RIBAULT, Maire de Piriac-sur-Mer

“Depuis plus de 50 ans, la Solitaire du Figaro a su évoluer pour rester une référence et une rampe de lancement pour les marins, hommes et femmes. Épreuve phare du championnat de France Elite de Course Au Large de la Fédération Française de voile, elle permet aux compétiteurs d’exprimer tout leur talent au travers d’une expérience remarquable qu’illustre bien le slogan « Ici naissent les légendes ». Je félicite OC Sport Pen Duick qui a su garder intact l’intérêt sportif et médiatique de l’évènement. Je remercie les partenaires qui s’y associent et qui participent ainsi au rayonnement de notre sport.” Jean-Luc DENECHAU, Président de la FFV

“Cette 54ème Solitaire du Figaro promet du spectacle avec trois longues étapes et une escale à l’étranger. C’est un parcours engageant que révèle OC Sport Pen Duick, il y aura encore cette année du très haut-niveau sur le circuit avec des Figaro BENETEAU 3 particulièrement adaptés à ce format d’étapes longues. Pour la première fois depuis plusieurs années, les marins auront le plaisir de retourner à Kinsale en Irlande. La Classe Figaro BENETEAU espère accueillir encore plus de marins étrangers avec cette escale à l’international. Nous avons hâte d’être au départ le 27 août prochain dans la belle ville de Caen. Nous sommes mobilisés pour faire de cette course emblématique et majeure pour le titre de Champion de France Elite de Course au Large un succès sportif.” Jean-Bernard LE BOUCHER, Président de la Classe Figaro BENETEAU