top of page

Bulletin Météo du lundi 11 septembre


Situation Générale :


Ce lundi, faibles conditions de vent sur la mer d’Iroise et le nord du golfe de Gascogne sous l’influence d’une dorsale anticyclonique.

Mardi, flux de nord-ouest modéré sur le golfe de Gascogne, entre un vaste anticyclone s’étirant des Açores à l’ouest de l’Irlande par 1023 hPa et une dépression relative à 1010 hPa sur le nord-est de la France.

Mercredi, flux de nord-nord-ouest faible en bordure d’un vaste anticyclone s’étendant des Açores aux Iles Britanniques avec un effet de dorsale en direction du sud du golfe de Gascogne.



Conditions météo en mer sur la 3ème étape entre la baie de Morlaix et Piriac-sur-mer


Lundi 11 septembre

Ce lundi en début de matinée, le gros de la troupe des Figaristes venait de contourner la cardinale Ouest « Chaussée de Sein » sous un léger vent de sud de 5 à 8 nœuds. Ils vont donc débuter une longue traversée du golfe de Gascogne pour rejoindre la côte aquitaine. Le début de cette traversée s’annonce compliquée puisqu’une dorsale (prolongement d’un anticyclone) leur barre la route avec des vents variables faibles pour cette matinée de lundi. Ils devront donc faire preuve de patience et surveiller la moindre risée sur le plan d’eau pour pouvoir progresser. Le jeu sera d’essayer de trouver des petits couloirs de vent qui puisse permettre de grapiller un peu de terrain sur ces concurrents. A la mi-journée, avec les brises de mer qui vont se lever près de la côte aux abords de Penmarc’h, certains tenteront sans doute de se rapproche de la côte sud de la Bretagne. Cette situation de vent très faible va persister jusqu’en milieu d’après-midi mais ensuite, la dorsale se rétractera un peu vers le sud si bien qu’on retrouvera un peu d’ouest en bordure nord de la zone de hautes pressions. Les voiliers retrouveront donc un peu de vitesse avec du portant qui permettra de progresser plus confortablement qu’en début de course où les navigateurs avaient le vent dans le nez. En fin de journée, le vent d’ouest continuera de se renforcer en prenant un peu de droite pour s’orienter ouest-nord-ouest. L’ensemble de la flotte pourra accélérer avec un avantage pour le devant de la flotte qui bénéficiera d’un peu plus de vent. Les écarts vont donc se creuser un peu. Comme le vent viendra de l’arrière des voiliers, les marins devront opérer quelques empannages sur leur route vers le sud-ouest.

Dans la nuit de lundi à mardi, le vent de nord-ouest atteindra 12 à 15 nœuds avec des rafales maximales de 20 nœuds. La plus grande partie des concurrents progresseront avec des vitesses d’une dizaine de nœuds en bordure des hautes pressions situées vers l’ouest sur le proche Atlantique.


Mardi 12 septembre

Ce mardi matin, les Figaristes poursuivront leur grande descente vers la côte aquitaine dans un vent de nord-ouest qui restera bien établi entre 10 et 15 nœuds avec des rafales de 18-20 noeuds. La mer sera agitée avec une houle de nord-ouest de 1,2 m qui viendra donc de l’arrière des bateaux et ne contrariera pas leur progression. Avec ce vent dans l’axe des voiliers, ils devront encore procéder à quelques empannages sur leur route. A la mi-journée, le vent sera un peu plus instable à la fois en force et en direction en oscillant entre le nord-ouest et le nord-nord-ouest. Le vent moyen oscillera entre 10 et 14 nœuds avec quelques averses qui pourront se produire de manière dispersée avec des rafales de 18-20 noeuds sous les grains. Les premiers skippers sont attendus en début de nuit de mardi à mercredi au large de la côte girondine pour passer la bouée Solitaire du Figaro Paprec. Par la suite ils devront entamer la remontée du golfe de Gasogne vers Piriac-sur-mer et retrouvera une allure au près avec un vent de nord-ouest proche de 15 nœuds. Ils devront régler leur voilure et faire des manœuvres puisque la direction du vent sera proche de l’axe de la route directe. C’est donc une route en escalier qu’ils débuteront dans la nuit de ce mardi à mercredi.


Mercredi 13 septembre

La situation météo deviendra plus compliquée ce mercredi puisque les hautes pressions s’étaleront sur le proche Atlantique et le vent faiblira nettement dans la remontée des marins le long de la côte Atlantique. Le vent de nord-ouest à nord-ouest ne soufflera plus qu’entre 7 et 10 nœuds le matin si bien que la plus grande partie des navigateurs ralentiront tout en continuant de rallonger leur route au gré des empannages à effectuer. A partir de la mi-journée, par effet de brises côtières, la plupart des skippers devraient opter pour une navigation dans la frange côtière pour bénéficier du petit regain d’air lié aux brises de 8-10 nœuds. Ces conditions de vent plus favorables ne seront que temporaires puisque la brise faiblira en fin d’après-midi et les Figaristes avanceront à nouveau au ralenti en soirée de ce mercredi. Une situation qui risque bien de mettre les nerfs des marins à nouveau à rude épreuve…


“Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site https://marine.meteoconsult.fr


Cyrille DUCHESNE, METEO CONSULT

Comentários