top of page

Bulletin Météo du dimanche 10 septembre


Situation Générale :


Ce dimanche, régime de sud-ouest à ouest faible à modéré à l’avant d’un profond talweg s’étirant sur l’Atlantique depuis l’Irlande jusqu’au large de la péninsule ibérique.

Lundi, faibles conditions de vent sur le golfe de Gascogne sous l’influence d’une dorsale anticyclonique. Flux de sud-sud-ouest faible à modéré en bordure ouest de la dorsale et à l’avant d’un talweg s’étirant de la mer Celtique jusqu’au large de la Corogne.

Mardi, flux de nord-ouest faible à modéré sur le golfe de Gascogne, en marge d’un vaste anticyclone s’étirant des Açores vers l’Islande.



Conditions météo à Roscoff :


Dimanche 10 septembre

Alternance d’éclaircies et de passages nuageux.

Vent : sud 5 à 10 km/h le matin, virant ouest 15 à 20 km/h l’après-midi

Températures : 18° à 24°

Risque de précipitations : 20%



Conditions météo pour le départ de la 3ème étape entre la baie de Morlaix et Piriac-sur-mer


Ce sont de bonnes conditions de vent qui attendent les skippers pour le départ de cette dernière étape de 470 milles qui reliera la baie de Morlaix à Piriac-sur-mer en passant par une marque de passage au large d’Hourtin, sur la côte aquitaine. Notre modèle probabiliste Météo Consult qui retient le scénario le plus probable prévoit un vent de secteur ouest de 10 nœuds à 14h ce dimanche. La mer sera peu agitée avec des vagues de 40 cm venant du sud. Côté ciel, le soleil alternera avec quelques passages nuageux et la température affichera 23°C. Il s’agit donc de très bonnes conditions météo pour assister au départ de cette ultime étape des Figaristes.


Conditions météo pour le début de la 3ème étape entre la baie de Morlaix et Piriac-sur-mer


Dimanche 10 septembre

Dans l’après-midi de ce dimanche, pour les premières heures de course au large des côtes nord du Finistère, les marins bénéficieront d’un regain d’air avec un vent d’ouest de 12 à 14 nœuds qui permettra de naviguer au près à 7 nœuds de vitesse. Avec un vent qui viendra de l’avant des bateaux, il leur faudra opérer quelques virements de bord avant de rejoindre la pointe bretonne. Ils devront aussi tenir compte des courants de marée et des nombreux rochers à éviter à proximité de la côte.

En soirée de ce dimanche, à l’approche de la pointe Finistère, le vent faiblira et prendra de la gauche pour s’orienter au sud-ouest. Les vitesses de progression ralentiront pour l’arrivée des marins en mer d’Iroise. Au cours de la première nuit en mer, au large de la pointe bretonne, les Figaristes devront se diriger vers la bouée cardinale Ouest « Chaussée de Sein » qu’ils devront laisser à bâbord. Le vent continuera de prendre de la gauche pour s’orienter sud-sud-ouest en mollissant 7-10 nœuds. Avec ce vent un peu faible et proche de la route directe, la nuit risque d’être compliquée avec des virements de bords et réglages de voile à effectuer en tenant compte aussi des courants importants dans cette zone de navigation. C’est donc une entrée de jeu qui nécessitera la plus grande vigilance des Figaristes.


Lundi 11 septembre

C’est entre la fin de nuit et le début de matinée de ce lundi que la plupart des skippers vont laisser à bâbord la cardinale Ouest « Chaussée de Sein ». Ils débuteront ensuite une longue traversée du golfe de Gascogne pour rejoindre la côte aquitaine au niveau d’Hourtin en Gironde. Le jeu sera donc très ouvert et les marins devront peaufiner leur stratégie avec une trajectoire devant tenir compte des faibles conditions de vent dans l’attente du flux de nord-ouest qui rentrera dans les voiles dans la journée de mardi. En attendant, en matinée de ce lundi, c’est un vent de sud faible (5-6 nœuds) et irrégulier qui attend nos marins. Ils navigueront au près tribord amure avec de faibles vitesses de progression. Dans l’après-midi, avec l’affaissement de la dorsale vers le sud, le vent prendra de la droite et s’orientera au sud-ouest puis à l’ouest en début de soirée. Ce vent qui adonnera permettra aux marins de gagner un peu de vitesse. Dans un flux de sud-ouest instable en altitude, le temps deviendra instable dans l’après-midi de ce lundi et des averses à caractère orageux pourront jouer les troubles fêtes sur la route des skippers. Au passage des grains, le vent sera très irrégulier en force et direction, ce qui nécessitera des manœuvres et réglages de voiles et la plus grande vigilance des marins. A noter aussi une mer agitée avec une houle de nord-ouest de l’ordre de 1,5 m. Dans la soirée et la nuit de lundi à mardi, l’instabilité s’estompera mais le vent d’ouest-nord-ouest restera assez irrégulier. Les modèles envisagent un peu plus d’air vers l’est du plan d’eau. Il leur faudra sans doute opter entre une route proche de la route directe avec peu de vent et une route Est, plus longue mais avec un vent mieux établi.


Mardi 12 septembre

Ce mardi matin, les Figaristes poursuivront leur grande descente vers la côte aquitaine dans un vent de nord-ouest qui sera mieux établi, de 8 à 12 nœuds du large vers la côte. Avec ce vent qui viendra de l’arrière des voiliers, ils devront procéder à quelques empannages sur leur route. Avec un vent plus soutenu au plus près du continent, la flotte devrait en majorité opter pour une navigation au plus près de la côte pour descendre des Charentes vers le littoral aquitain. En journée de ce mardi, le temps redeviendra instable avec quelques averses qui pourront circuler de manière aléatoire avec des rafales d’une vingtaine de nœuds au passage des grains. En fin d’après-midi et soirée, le vent de nord-ouest aura tendance à se renforcer (12-15 nœuds) si bien que les marins accélèreront avec des vitesses de progression proches de 10 nœuds. Les premiers skippers pourraient atteindre la bouée cylindrique jaune « Solitaire du Figaro Paprec » en milieu de nuit de mardi à mercredi. Il leur restera encore un tiers du parcours à faire pour rejoindre Piriac-sur-mer.


“Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site https://marine.meteoconsult.fr


Cyrille DUCHESNE, METEO CONSULT

Mots-clés :

Comments