FRENG

Actualités

PAROLES // Kenneth « Kenny » Rumball : ” Sympa de partir vers l’Ouest ! ”

Publie le 12/09/2020

Deux Irlandais sont engagés dans La Solitaire du Figaro 2020, Tom Dolan (Smurfit Kappa), habitué de l’épreuve, et un bizuth, de 33 ans, Kenny Rumball (RL Sailing), en phase découverte, qui vit sans pression cette confrontation au plus haut niveau de la voile en solitaire (33ème à 8 heures et 8 minutes).

Alexis Courcoux
Alexis Courcoux

« C’est ma première Solitaire, et c’est déjà une énorme expérience d’apprentissage. Après deux étapes, il est certain que j’aurai pu faire certaines choses différemment, mais je ne me suis pratiquement pas entraîné sur ce bateau donc je ne retiens que cette phénoménale expérience de pouvoir naviguer dans cette incroyable flotte. Le niveau est phénoménale. Les courses sont extrêmement serrées. On a passé la mi-parcours en terme de kilométrage. C’est sympa. On va faire route à l’Ouest, ce qui est aussi la direction de notre domicile en Irlande, et c’est un sentiment sympa. La prochaine étape va se jouer avec les marées et les phases de transition. Je pense qu’on ne va pas dormir beaucoup. C’est certainement la manche la plus difficile. Je fais du bateau depuis longtemps, en tant que skipper, et gérer le bateau n’est pas un problème. En revanche, naviguer en course sur le format de La Solitaire est particulièrement spécifique. C’est un bateau rapide et il faut être très clairvoyant dans ses décisions. J’ai bien travaillé cette étape sur mes cartes. Il va falloir être bon avec les marées.

Tom Dolan a pratiqué La Solitaire depuis longtemps et l’épreuve n’est pas totalement inconnue en Irlande. On reçoit ici de bons échos du pays, de nos amis et familles. Mais je ne crois pas que les marins irlandais comprennent vraiment combien cette épreuve est difficile, et combien le niveau est élevé. Certains peut-être. Mais pas en général. Notre projet original consistait à faire les championnats du monde en double à Malte, avec Pamela Lee. La Covid est arrivée et La Solitaire s’est imposée naturellement comme la seule option pour sauver notre saison. On va de l’avant. Mais il est vrai que si, il y a un an, vous m’auriez dit que je serai au départ de La Solitaire, je vous aurai ri au nez… »

Tags

No tags were found

Share