FRENG

Actualités

PAROLES // Benoît Hochart : “Il y a beaucoup de bons moments sur cette Solitaire”

Publie le 13/09/2020

« Une grosse étape nous attend et je suis bien concentré dessus. Mes résultas me déçoivent mais le niveau est tellement exigeant qu’il me faut être patient. J’ai fait de petites bêtises. Xavier Macaire avouait avoir mis 10 ans avant de gagner une étape. Le parcours de la 3e étape est super avec beaucoup d’effets de site, de courants. Je continue d’apprendre et essaie de me faire plaisir. La fatigue est là. Cela va surement compter. Je me suis lancé en 2019 pour devenir skipper professionnel et monter un beau projet. J’ai aussi voulu donner du sens à mon projet avec « La chaîne de l’Espoir », et cela demande du temps à terre, que l’on ne passe pas à s’entrainer et à naviguer. Le montage du projet a pris du temps mais je suis ravi de porter les couleurs de cette association. Pour la performance pure, je sais que je devrai revenir l’an prochain."

Alexis Courcoux
Alexis Courcoux

“Il y a beaucoup de bons moments sur cette Solitaire, quand le bateau marche bien et qu’on est en phase avec la météo, avec la nature. Il y a des paysages et des beautés qui nous font oublier la vie à terre. C’est frustrant de se retrouver seul devant des nuits étoilées, des couchers de soleil ou des passages au raz des cailloux, et de ne pas pouvoir partager ces moments. Un bel envoi de spi au bon moment dans le timing est aussi une joie et une satisfaction que l’on aimerait partager. »

La Chaîne de l’Espoir est une ONG internationale fondée en 1994. Elle a pour vocation de renforcer les systèmes de santé pour donner à chacun et en particulier aux enfants les mêmes chances de survie et de développement. Aider les enfants les plus marginalisés est plus qu’une obligation morale, c’est une condition indispensable pour atteindre les objectifs 2030 des Nations Unies relatifs à la santé et au bien-être des enfants.

Tags

No tags were found

Share