FRENG

Actualités

Météo Consult - Bulletin du 11 septembre

Publie le 11/09/2021

Ce samedi, faible flux entre une dépression à 1010 hPa centrée sur la Norvège et un anticyclone à 1020 hPa sur nord Gascogne. Dimanche, flux très variable de secteur est dominant entre l’anticyclone désormais centré à 1019 hPa sur Manche Est, une perturbation en mer d’Irlande et une dépression éloignée entre les Açores et l’Espagne. Lundi, régime faiblement perturbé entre une dépression à 1010 hPa à l’ouest du Fastnet, son front chaud associé sur sud Irlande et une dépression éloignée entre les Açores et l’Espagne.

Conditions météo à Roscoff

Samedi 11 septembre

Journée agréable et calme, avec un ciel entre nuages et soleil.

Vent : sud-ouest tournant vers le nord-ouest 8 à 13 km/h

Températures : 14 à 20°C

Risque de précipitations : 0%

Dimanche 12 septembre

Faible probabilité de brumes en début de matinée. Journée agréable sous ciel variable.

Vent : sud-est 5 à 10 km/h puis nord-est autour de 15 km/h.

Températures : 13 à 21°C

Risque de précipitations : 0%

Conditions météo pour le départ de la 4 ème et dernière étape Baie de Morlaix / Saint-Nazaire ce dimanche à 16h00

Avec la décision de la direction de course de décaler le départ dimanche à 16h au lieu de 11h initialement, la flotte évite de subir de trop faibles conditions pour partir in fine sous de belles éclaircies dans un flux de nord-est autour de 10 nœuds. La configuration de la Baie de Morlaix rendra cependant ce vent irrégulier, auquel s’ajouteront la gestion des courants et la prise en compte d’un coefficient de marée de 81. A noter également, que la situation pourrait être propice selon certains modèles a un vent proche de 15 nœuds.

Au cours des deux premières heures, les concurrents profiteront de ce flux pour progresser à une vitesse autour de 8 nœuds, tribord amure (vent de travers) le long de la côte des Sables puis des Légendes. Le flux restera cependant irrégulier en direction et force, les obligeant à de multiples virements ou empannages selon le cap choisi.

En s’éloignant vers le large en soirée, le vent s’organisera davantage au nord-est tout en restant irrégulier en force selon la position en longitude des bateaux. Il oscillera dans ce contexte, entre 6 et 10 nœuds. Dans la nuit, à la sortie de Manche-Ouest, leur progression s’opérera toujours dans un vent très irrégulier et assez faible dans l’ensemble. Ce vent prendra progressivement de la droite vers l’est, au fur et à mesure du rapprochement de la dépression au sud-ouest de l’Irlande et de son front chaud associé. Les conditions de temps pourraient radicalement changer, avec l’arrivée de la pluie si le front progresse plus rapidement que prévu. La mer deviendra elle peu agitée, avec des vagues de près d’1 m.

Lundi 13 septembre

La flotte poursuivra se progression en mer Celtique dans un flux piloté par la dépression au sud-ouest de l’Irlande mais dont l’évolution s’avère à ce jour encore incertaine. Sa trajectoire n’est pas fiabilisée et de ce fait, les conséquences sur le plan d’eau sont importantes car propices à creuser des écarts significatifs dans la flotte. En effet, et dans ces conditions, le vent restera assez faible mais oscillera beaucoup entre 5 et 10 nœuds entre le nord-est et le sud selon la position des concurrents. C’est une journée complexe et qui pourrait s’annoncer déterminante pour la suite de la course. Néanmoins, la flotte devrait bénéficier d’un vent qui devrait se réorganiser à l’approche de la dépression et de la marque du Fastnet.

Tendance ultérieure

Le contexte météo incertain du lundi va prévaloir les jours suivants. La fiabilité n’est pas totalement au rendez-vous car, au contraire des étapes précédentes, le vent sera piloté par plusieurs centres d’action très mobiles, à savoir : la dépression sur l’Irlande puis une dorsale à l’ouest, une vaste dépression orageuse sur le Portugal et surtout l’influence ultérieure de la trajectoire de l’ouragan actuel Larry. En effet, en remontant vers le sud du Groenland puis le nord de l’Islande, il favorisera la création dans son sud de dépressions secondaires qui pourront bouleverser la situation sur l’Atlantique nord et le proche atlantique. Dans ce contexte incertain, cette étape pourrait ainsi devenir la plus difficile de cette édition.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site : https://figaronautisme.meteoconsult.fr/

Tags

No tags were found

Share