FRENG

Actualités

Dans la brume

Publie le 12/09/2021

La brume est tombée moins de 10 milles après avoir quitté la baie de Morlaix. Cette sensation de retrouver les mêmes conditions que la dernière nuit de la troisième étape. Humidité, visibilité nulle, froid. La flotte s’est déjà dispersée façon éventail. Elle est menée ce soir par Martin Le Pape, suivi de Pierre Leboucher et de Corentin Horeau. Les discussions VHF sont allées bon train toute la soirée. Chez les solitaires, on a du mal quitter la terre. Il est 22h, la concentration et la vigilance seront légion toute la nuit, à l’affût des cargos et des ferries, et des trajectoires des uns et des autres à l’AIS. Alexis Thomas raconte ce début de soirée.

Alexis Thomas (La Charente Maritime) :

« C’est compliqué, il y a beaucoup de variations de vent, c’est très irrégulier. Je tente une option en dessous avec un petit groupe. On privilégie l’angle plutôt que la vitesse. Je n’ai pas pris un bon départ, je ne suis pas vraiment content mais ce n’est pas important. La mer est plate, on a entre 7 et 14 nœuds de vent. Il y a parfois 30° de variation. Ce n’est pas vraimnt clair jusqu’aux Scilly. Les modèles météo divergent. Je pense passer à l’est, proche de l’archipel, suivant l’angle du vent, c’est flou. Cela va se décider dans la nuit. Je suis assez reposé, j’essaye de trouver mes repères, mais mon spi réparé ne me donne pas les mêmes sensations. Je ne le sens pas de la même manière. Je n’ai pas sommeil. J’ai un souci de batteries donc je navigue avec la recharge moteur. Ce n’est pas très agréable, je sens que je vais faire cette étape comme ça. »

Tags

No tags were found

Share