FRENG

Actualités

Au Four et au moulin

Publie le 19/06/2019

Alors que Gildas Mahé avait repris la main juste après le passage du phare de La Jument, le trio de tête a d’abord longé de près les côtes méridionales de Ouessant avant de plonger dans les courants puissants du Fromveur, de la Helle et du Four. Une traversée délicate avec une brise de secteur Nord face au jusant de la Manche jusqu’à 1h30 ce mercredi. Anthony Marchand donnait alors le tempo.

Après quasiment deux jours et demi de course, la troisième nuit de cette troisième étape n’est pas de tout repos pour le triumvirat qui vise non seulement les marches du podium de cette manche, mais aussi un retour fracassant au classement général. Car le trio conserve une belle avance sur un peloton qui s’est regroupé au milieu de la Manche derrière Martin Le Pape et Michel Desjoyeaux. En effet, pour les trois premiers, la fin de course s’annonce relativement simple avec désormais un courant de flot qui les porte vers le but et un vent de secteur Nord qui permet d’ouvrir un peu les voiles. Théoriquement, il ne devrait pas y avoir de surprises jusqu’à l’arrivée, 35 milles après la « porte » de Portsall, si ce n’est peut-être un léger ralentissement à l’approche de l’île de Batz.

Réduire la fracture

En revanche, les poursuivants qui ont eu jusqu’à 80 milles de retard après Aurigny, ont pu combler une partie du delta, mais est-ce que cette fin de parcours va permettre de limiter les dégâts au classement cumulé ? Pas sûr. Car les premiers au général sont relégués à plus de 50 milles voire 70 à 80 milles ! Or Gildas Mahé (Breizh Cola-Equi’Thé, 17ème) encaisse un débours de 10h07’20’’ sur le leader après deux manches, Yoann Richomme (HelloWork-Groupe Télégramme), quand Alexis Loison (Région Normandie, 18ème) lui rend 10h31’18’’ et Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire, 24ème) 11h23’50’’… Il y a donc du grain à moudre.

Et la situation des poursuivants n’est pas très favorable : le vent de secteur Nord les oblige à piquer sur les côtes bretonnes où la renverse de courant va les contrarier dès 2h00 du matin. Puis le jusant va les refouler dès 8h00 derrière Ouessant. Et comme la brise doit aussi s’effondrer à moins de dix nœuds en tournant au Nord-Ouest, il ne sera pas aisé de contourner l’île sentinelle ! Alors qu’au milieu d’une nuit éclairée par une belle lune rousse, le phare du Four lance ses cinq éclats toutes les quinze secondes, le trio fait route directe sur la Grande Basse de Portsall à près de cinq nœuds de moyenne malgré le courant contraire. Pour faire du bon pain, il faut une bonne farine et une bonne cuisson. Pour faire un score sur cette étape, il faut une petite dose de chance et une grande détermination. Être au four et au moulin…

Share