FRENG

Actualités

PAROLES // Armel Le Cléac’h : « Un beau lever de soleil avec la flotte derrière »

Publie le 07/09/2020

Joint ce lundi matin à bord de L’Express, l’un des trois bateaux suiveurs de La Solitaire du Figaro, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), leader de la deuxième étape, a commenté la situation sur l’eau et expliqué les heures à venir.

« La nuit a été agréable avec de belles conditions pour traverser la Manche, c’est sympa de voir ce beau lever de soleil à Startpoint avec toute la flotte derrière, on en profite. Pour l’instant, on a un vent assez faible avec pas mal de rotations, j’essaie d’avancer avec le meilleur bord possible, et le courant qui va se renverser, et de surveiller ce que font les petits camarades. Ce n’est pas simple, il n’y a pas une stratégie complètement figée, l’idée est de progresser vers l’est direction Dunkerque. Normalement, le vent doit rentrer dans la journée, tout doucement, jusqu’à 20 nœuds dans l’après-midi, et après on devrait avoir du vent relativement stable jusqu’à l’arrivée, en tout cas suffisant pour avancer normalement jusqu’à Dunkerque. L’enjeu de la journée va être de savoir se placer, de faire le bon dernier empannage pour aller jusqu’à Antifer, il faudra trouver le bon moment pour caler ce dernier empannage, ni trop tard, ni trop tôt. Ensuite, on va sans doute faire pas mal d’empannages au spi jusqu’à l’arrivée, je vais essayer de faire les bons bords pour ne pas me faire rattraper. Je n’ai pas eu beaucoup d’algues cette nuit, il y en a un peu plus le long des côtes anglaises, quelques casiers aussi, il faut surveiller tout ça, car le moindre morceau d’algue dans les appendices peut freiner le bateau parce qu’on ne va pas très vite. »

Share