FRENG

Actualités

34 nuances de gris

Publie le 13/09/2021

Sur une mer grise et légèrement boursouflée, sous un ciel qui s’éteint, ponctué de gros nuages noirs et de coins de ciel clair, le Fastnet se rapproche : 45 milles très exactement. Le vent a molli, il y a une heure, conforme aux prévisions météo. La folle cavalcade de l’Irlandais, Tom Dolan, s’essouffle. Xavier Macaire se rapproche, comme toute la flotte.

Ça se passe souvent comme ça sur La Solitaire du Figaro. Des étirements, des rapprochements, en veux-tu, en-voilà. Des joies, des peines : c’est ce qu’on appelle « l’ascenseur émotionnel » dans le jargon des figaristes. Xavier Macaire (Groupe SNEF) et son spi blanc glissent bâbord amures dans le sillage de l’Irlandais : moins de 2 milles et la foire ne fait que commencer. La pétole (zone de vent faible) annoncée depuis le départ de la baie de Morlaix étire ses tentacules autour du phare du Fastnet. Les premiers sont attendus aux abords du cailloux aux alentours de 3h du matin heure française. Au loin, des grains marqués. La pluie va probablement accompagner les skippers pour leur deuxième nuit en mer. Des dauphins joueurs ont l’autorisation de sortie pour divaguer autour des étraves. Le noir va envelopper la flotte. La compétition continue plus que jamais. Le Fastnet verra un nouveau départ après déjà 270 milles parcourus….

21h : à bord d’Etoile le catamaran à moteur de la direction de course, la météo est annoncée. Moment crucial et écouté comme la messe. Les skippers prennent note malgré les prévisions très incertaines, variables et faibles. Nuit blanche et nœuds aux cerveaux pour la descente vers la Loire-Atlantique.

Tags

No tags were found

Share