47ème édition

See you in 2016 !

Figaro Nautisme

Stages

  • Bordeaux
  • Sanxenxo
  • La Cornouaille
  • Torbay
  • Dieppe
CartographyFollow live the positions of the boats

The race

  • Home >
  • The race >
  • History

L'édition 2016

La Solitaire du Figaro - Eric Bompard Cachemire is a one-design racing, unassisted, at times, which takes place in stages. Each step is a race. Classification at each time step and the overall time to award points championships of France Offshore Racing Solitaire.

Eric Bompard Cachemire Stage Ranking:

The place ranking calculated at the end of each stage according to elapsed time, after application of any penalties or redress.

Le Figaro Overall Ranking:

This is the general overall classification which is determined by the cumulative time taken over each ranking stage at the end of each leg. The boat with the lowest cumulative time is the winner.

Bénéteau rookie ranking:

A ranking of skippers who are participating for the first time, made at the end of each ranking stage. The boat with the lowest aggregate time wins.

Radio France Ranking:

The Radio France prize honours the boats which are ranked highest at the Radio France buoy on each stage, that is set usually about 1:30hrs after the start line. Points are awarded to the top 10 at each Radio France buoy with 1st getting 10pts, 2nd 9pts, 3rd 8pts, and so on. Highest points tally wins.

CLS Argos ranking:

Le Record CLS est attribué au bateau ayant effectué la meilleure progression entre son classement à la bouée Radio France et son classement à l'arrivée de l'étape. Le classement général du Record CLS récompense le skipper qui a cumulé le plus grand nombre de point sur l'ensemble de la course (1 place gagnée = 1 point).

Milestones in the Solitaire

Voici les moments fort de la saga depuis 1970 :

1970

Ils sont douze au départ de Brest pour cette première édition de la Course de l'Aurore créée entre autres par Jean- Louis Guillemard et Jean-Michel Barrault. L'histoire retiendra le nom du vainqueur, Joan de Kat, surnommé le « barbu excentrique », à l'issue de deux étapes entre Brest, Laredo et Pornic.

1973

La course passée à trois étapes l'année précédente voit la victoire totale de Gilles Le Baud alors qu'une tempête a décimé les trois quarts de la fl otte. Ils ne sont en eff et que quatre classés à l'arrivée à Pornic.

1975

Guy Cornou, un marin de commerce, atomise ses adversaires en empochant les deux premières étapes avec respectivement cinq et huit heures d'avance. Sur le dernier parcours entre Kinsale et Pornic, c'est l'Anglaise Clare Francis qui s'impose. La seule femme à avoir gagné une étape à ce jour.

1976

Guy Cornou, un marin de commerce,atomise ses adversaires en empochant les deux premières étapes avec respectivement cinq et huit heures d'avance. Sur le dernier parcours entre Kinsale et Pornic, c'est l'Anglaise Clare Francis qui s'impose. La seule femme à avoir gagné une étape à ce jour.

1979

Un ouragan balaye la mer Celtique, occasionnant la disparition de 15 marins lors de la course du Fastnet. Nombre de concurrents renoncent à prendre le départ de la deuxième étape entre Kinsale et Pornichet. Pierre Follenfant dont le bateau a sombré est sauvé par Olivier Moussy qui a aperçu miraculeusement sa lampe torche au sommet d'une vague. Patrick Eliès remporte la dernière Course de l'Aurore en s'adjugeant les quatre étapes. Il est le seul à ce jour à avoir accompli cet exploit.

1982

La Solitaire du Figaro attire de plus en plus de passionnés. La plupart, sponsorisés, sont professionnels, navigant sur des prototypes de plus en plus pointus et bénéficiant d'une assistance à terre. Philippe Poupon remporte son premier titre alors que 31 participants sont classés.

1985

Alors que Luc Berthillier, porté disparu pendant cinq jours, est récupéré dérivant dans son radeau de survie par un chalutier espagnol, la bagarre est intense entre Philippe Poupon et Jean Le Cam. Le premier cité s'adjuge son deuxième succès sur l'épreuve reine des solitaires.

1987

Il avait gagné quinze plus tôt. Jean-Marie Vidal, ancien parachutiste et nageur de combat, alors responsable d'une école de voile en Camargue, récidive en ayant gagné une étape.

1988

Alain Gautier domine l'épreuve sur les trois premiers tracés. Mais les éléments en ont décidé autrement. Alors scotché dans une bulle sans vent, il assiste au hold-up d'un bizuth revenu du diable Vauvert. Pour sa seule et unique participation, Laurent Bourgnon est à la fête. Alain Gautier se consolera l'année suivante.

1990

The half tonners race their final Solitaire. The one-design Bénéteau Figaro Solo arrives to earn respect.

1992

Une renverse de marée à Kinsale décide de tout dès la première étape. Seulement cinq concurrents sur les quarante-six au départ jouent pour la gagne. A l'issue d'un sprint à couper le souffl e, Michel Desjoyeaux empoche son premier succès devant Le Cam, celui que l'on appellera après sa victoire deux ans plus tard le « roi Jean ».

1995

Without winning a stage Philippe Poupon wrote his put his name into race history for the third time. This time he had to fight hard to beat Vicariot Philippe by eight little minutes.

1996

Un miracle sur la deuxième étape. Tombé à l'eau dans du petit temps, Alain Gautier dérive accroché à une planche. Il doit son salut à Nicolas Bérenger passant devant lui quelques longues minutes plus tard. Jean Le Cam s'impose à nouveau.

1999

Franck Cammas puis Michel Desjoyeaux avaient dominé les précédentes éditions. Après un parcours tronqué en deux étapes, Jean Le Cam, peut jubiler à Douarnenez pour son troisième titre en seize participations. A noter le record d'inscrits pour cette édition, cinquante-huit.

2002

Si le Basco-Breton Éric Drouglazet s'était illustré sur les terres de sa mère à Hendaye l'année précédente, c'est un méditerranéen qui rafle la timbale à Cherbourg-Octeville. Christophe Fourcault de Pavant, dit « Kito », pour sa troisième participation.

2003

Un finish à l'envi. Armel Le Cléac'h souffle la victoire à Alain Gautier pour treize secondes.

2006

Gérald Véniard domine l'épreuve en franchissant en tête par trois fois la ligne d'arrivée mais se voit rétrogradé sur une des étapes pour un problème stupide de jauge. Mais cela était écrit, la Solitaire n'est pas pour lui cette année. A la suite d'une option de folie dans le golfe de Gascogne, Nicolas Troussel gagne l'épreuve avec un matelas en temps des plus conséquents.

2008

Un an plus tôt, Michel Desjoyeaux était entré dans le club très fermé des triples vainqueurs. Nicolas Troussel récidive en atomisant la concurrence dès la première étape avec plus de cinq heures d'avance.

2011

Jérémie Beyou, comme Armel Le Cléac'h l'année précédente, remporte sa deuxième Solitaire en signant trois victoires d'étapes. Inscrits sur le Vendée Globe 2012, ils laissent tous deux leurs chances cette année aux favoris toujours éconduits.

2012

Mercredi 11 juillet à 9h18, dans la grande rade de Cherbourg, Yann Eliès (Groupe Queguiner - Le Journal des Entreprises) est sacré vainqueur de la Solitaire du Figaro - Eric Bompard Cachemire. Sa toute première victoire pour sa treizième participation. Une victoire acquise avec le style et la manière. Le navigateur briochin claque deux des trois étapes de cette 43e édition et monte sur la troisième marche en Espagne. Cette année, Yann était sur « un petit nuage, une autre planète ».

2013

Yann Eliès annonçait au départ de cette 44e édition à Bordeaux: « Mon objectif, c'est vraiment le doublé, essayer de faire quelque chose qui n'a jamais été réalisé ». Alors qu'il était à deux doigts de faire demi-tour suite à une rupture d'étai lors de la 3e étape, il remporte deux étapes sur quatre et arrive en grand vainqueur à Dieppe. En évoquant le célèbre dicton « Jamais deux sans trois » à l'arrivée, Yann Eliés nous confirme sa volonté de participer en 2014 pour la 14e fois.

2014

Jusqu'au raz Blanchard à 20 milles de l'arrivée finale, l'issue de cette 45ème édition de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire était incertaine : Jérémie Beyou (Maître Coq) avait les atouts en main, mais de jeunes loups restaient embusqués à quelques encablures prêts à bondir à la moindre incartade du leader… Au fil des quatre étapes sacrant quatre vainqueurs à chaque escale, le déroulé de la course a mis sur la touche plusieurs des grands prétendants à la victoire !

Revivez le film de la course

Retrouvez le classement de l'édition 2014 : Classement

2015

Intense, imprévisible, douloureuse, inoubliable : une vraie Solitaire ! Au terme de quatre étapes, 1661 milles parcourus, les 39 skippers ont vécu leur lot d'aventure, et c'est Yann Eliès qui remporte sa 3ème Solitaire, rejoignant le club restreint des triples vainqueurs : Jérémie Beyou, Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam et Philippe Poupon.

Première étape, la plus courte sur le papier (461 milles), elle s'est avérée longue et compliquée creusant d'emblée les écarts à l'arrivée. Le golfe de Gascogne, traversé par deux fronts successifs, a contraint les 39 marins à aller chercher des bascules de vent et à faire des choix stratégiques permanents.

La 2ème étape : ils partaient prévenus : ce serait une étape de gros bras, un combat contre la mer déchaînée et les vents musclés… Au près, le long des côtes espagnoles, les marins ont tricoté serré jusqu'au coup de massue : le démâtage de Corentin Horeau (Bretagne – Crédit Mutuel Performance) à quelques milles de La Corogne. Gilles Chiorri, le directeur de course, compte tenu des prévisions météo pour la nuit à venir (45 nœuds de vent) au cap Finisterre, oblige donc la flotte à s'arrêter à La Corogne, et par la même, annule la première partie de l'étape. Le nouveau départ est donc donné le 10 juin, cap sur La Cornouaille sous des cieux plus propices, et une mer passant du " champ de mines " au lac.

La 3ème étape : elle fût la plus calme, pas la plus cool. Disputée dans des conditions estivales et sur mer plate de bout en bout, cette troisième étape ne verra jamais l'anémomètre dépasser 15 nœuds. La première partie du parcours qui emmène les concurrents contourner Groix et les Glénans, est une course de vitesse, avec une tête de flotte compacte et plusieurs changements de leader au gré des petits coups (Horeau, Morvan, Dalin…), sans écart significatif. Du Figaro Bénéteau dans le texte ! A partir de la mer d'Iroise, les puissants courants changent la donne.

La 4ème étape : On pensait en avoir terminé, mais en matière de coups tordus et de rebondissements, Concarneau-Torbay n'était que le hors d'œuvre. Jusqu'à l'arrivée à Dieppe et bien plus tard encore, La Solitaire allait ménager le suspense pour un final inédit en 46 éditions...

Revivez le film de la course

Retrouvez le classement de l'édition 2015

Retrouvez les vidéos

Complete ranking >>

Classement 2015

Derniers tweets

LaSolitaire2015 [BEST OF] Pontons. Voiles, bouts, caisses, combis ... il est l'heure de ranger sa chambre ! https://t.co/UcEcGpWSrY http://t.co/bd6AyOxTUQ Répondre · Retweeter · Favoris

LaSolitaire2015 [RETOUR SUR] Etape 4: on pensait en avoir terminé… http://t.co/F5KT3DUgFA http://t.co/JVAtq1E6ug Répondre · Retweeter · Favoris

LaSolitaire2015 [BEST OF] Splash. Les moments de joie que tout le monde adore (de pas trop près) ! https://t.co/ybubBv9Vzw http://t.co/hDGY47o7VL Répondre · Retweeter · Favoris

Meteo Consult Weather Live assistance Press zone Race area Official store LiveSkipper, jouez à la course virtuelle !

Newsletter de la Solitaire

Stay informed by e-mail.